Mostar

Fidèles à notre habitude de réveil aux aurores, nous démarrons vers 10h30.

Nous avons environ 2h40 de trajet pour atteindre Mostar en Bosnie, ce qui nous amènera une nouvelle fois à visiter la ville durant les heures les plus chaudes…

Mais peu importe, nous avons repéré un parking en centre ville ce qui nous laissera à peine un kilomètre à faire à pied pour atteindre la vieille ville.

L’entrée en Bosnie se fait sans soucis, rapide contrôle de passeports, un coup de tampon et nous passons. Après quelques kilomètres, nous retournons à nos premiers amours…

De belles pistes bien roulantes s’étendent devant nous, juste de quoi nous rappeler que nous avons vraiment bien fait de faire laver la caravane il y a quelques jours…

Puis au milieu de la piste, arrêt forcé d’une demi heure le temps de laisser des ouvriers travailler et nous repartons.

Nous arrivons finalement en périphérie de Mostar vers 13h30. Nous n’avons pas mangé et en passant devant un Mac do flambant neuf, nous décidons de tester le niveau d’uniformisation des cultures.

Cela nous permettra surtout d’avoir un peu de WiFi pour mettre à jour les GPS pour le trajet de retour.

Quelques dizaines de minutes plus tard, nous commençons à arpenter les ruelles de la ville.

Bien avant d’arriver à la vieille ville, l’architecture « moderne » vaut déjà de déplacement. D’anciennes maisons abandonnées dans lesquelles poussent lierre, arbres et déchets en tous genre se dressent tout à côté de magnifiques bâtiments colorés et parfaitement entretenus.

A dubrovnik, deux couples de français que nous avions croisé, nous avaient conseillé de visiter le musée de la guerre. Nous passons devant et nous arrêtons mais ils n’acceptaient que l’argent liquide et en monnaie locale. Nous ferons donc l’impasse sur ce musée.

Arrivés à la vieille ville, nous sommes étonnés de voir tant de touristes. Nous sommes pourtant hors saison et en Bosnie. Nous ne nous attendions pas à trouver un endroit si fréquenté.

Quoi qu’il en soit, les ruelles autour du pont sont très agréables et apportent l’ombre nécessaire à une balade agréable. Chaque côté de la rue est occupé par des marchants vendant différents bibelots, principalement d’origine turque.

Les stigmates de la guerre de Bosnie sont encore très visibles. De nombreux panneaux « don’t forget » apparaissent ici et là, certains magasins vendent des articles de militaria ou des sculptures réalisées en obus ou en douilles…

Puis nous arrivons au pont. Des photos de sa destruction pendant la guerre sont affichées mais il est interdit de les photographier.

Le pont à lui seul vaut le déplacement. Il se tient debout au milieu de la ville. Sa reconstruction a été faite à l’identique à la fin de la guerre. C’est un lieu chargé d’histoire et de symbolique.


Après cette visite, nous reprenons la route vers la Croatie et la ville de split.

Nous ressortons de Bosnie environ 8h après y être entrés, laissant derrière nous les magnifiques paysages du nord du pays… Mais on ne peut pas tout faire en une fois…

3 commentaires sur “Mostar

  1. Coucou
    Superbes photos et ces petits pays sont bien beaux et on ressent bien leurs histoires ! J espère que le Mc do de Bosnie était Bon?
    Pierre et Camille ont fait leurs rentrées lundi et sont très contents! On pense fort à vous et on vous fait de gros bisous les loulous

  2. Dobardan moj prijatelj !
    Content de voir que la vie a repris le dessus.
    Région, pays et ville que je connais très bien y étant de 19 à 22 ans pendant la guerre (aide humanitaire, Mostar Est, zone bosniaque).
    La Karlovacko Pivo est-elle toujours aussi bonne (bière croate à 14°) ?
    Loïk79 (my80isfantastic…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *