Bergen

La météo nous a promis une journée ensoleillée, nous allons donc tenter de poser le pied à Bergen, sans grande conviction…

La motivation première est de trouver une supérette pour quelques emplettes et le lundi étant férié aussi en Norvège nous ne trouverons rien d’ouvert en dehors de cette grande ville.

Nous arrivons à Bergen vers 12h. La caravane étant restée au camping, nous partons sur un parking de centre ville. Nous y rencontrons un jeune espagnol qui voyage seul et qui n’arrive pas à faire fonctionner le distributeur de tickets de parking. Après avoir profité de l’occasion pour parler voyages nous nous heurtons à la même difficulté.

Un couple de français qui passait par là vient nous tirer d’affaire en nous expliquant le fonctionnement et nous voilà partis à l’assaut de la ville.

Nous trouvons une supérette rapidement et retournons poser nos courses à la voiture.

Maintenant que nous sommes là, autant aller visiter.

La parc central est envahi de pigeons et certains touristes les nourrissent, se prennent en photo des pigeons sur la tête…

Devant la passion des enfants pour courir après les pigeons je leur dit que s’ils en attrapent un nous le mangerons ce soir. Là blague étant pour moi évidente, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis Émilie revenir portant un volatile qui semblait bien se demander ce qui lui arrivait.

Après quelques hésitations nous avons finalement décidé de le relâcher et de nous orienter plutôt sur des pâtes pour le dîner.

La météo ne s’est pas défaite de son habituelle exactitude, il pleut.

Malgré cela nous avançons, les enfants chantent sous la pluie pour se donner du courage et nous rejoignons rapidement le centre ville. Halte rapide dans un fast-food pour le midi puis nous arrivons dans le quartier du port avec toutes ses maisons colorées et son marché aux poissons. L’endroit est finalement très agréable. Le temps a fait fuir une bonne partie des touristes ce qui permet de circuler plus facilement. Malheureusement nous arrivons à l’heure de fin du ticket de parking alors que nous commençions juste à apprécier la ville.

Un pêcheur belge nous sort un crabe de son parc en expliquant qu’il s’agit du plus grand crabe du monde qu’on ne trouve qu’en Norvège, en arctique et en Russie. Il se négocie à environ 130 € le kilo.

Je retourne en courant rallonger le temps destiné à cette visite.

Arrivé sur le parking, deux jeunes allemands étaient stationnés à côté de nous. Nous discutons quelques instants. Ils étaient sur le point de partir et m’offrent leur ticket qui nous donne 2h de plus.

Je rejoins donc Jenna et les enfants pour continuer la découverte de la ville.

Le centre ville est absolument magnifique et très accueillant. La pluie a cessé et quelques rayons de soleil viennent souligner les couleurs des façades des maisons.

De petites ruelles serpentent entre les maisons en bois et viennent immanquablement nous déposer dans des boutiques de souvenirs regorgeant d’ours blancs, de rennes mais principalement de Trolls.

Après ce petit tour de la ville nous décidons d’aller découvrir le magic ice bar. C’est un bar totalement fait en glace. Tables, sièges, sculptures, comptoir, verres…

C’est assez impressionnant et une super aventure d’une originalité incontestable.

Retour au 4×4 et au camping pour le rituel des devoirs et comme il fait encore très beau, un nouvel essai de pêche.

Les différents leurres essayés ne donnent rien. Nous reprenons celui qui nous avais semblé le plus appatant hier mais au premier lancer il part alors que le fil reste. Visiblement le nœud était mal fait…

Un groupe de jeunes allemands vient s’installer à côté de nous et se met à pêcher à son tour.

Premier lancé une prise, deuxième lancé une prise, troisième lancé… Bon ils sont meilleurs que nous. Je vais donc les voir en quête de quelques conseils.

Celui qui semblait le plus aggueri du groupe vient inspecter notre matériel et nous explique que aucun de nos leurres n’est adapté. Il nous prêtera un des siens pour que nous puissions faire quelques lancers mais il est déjà tard et nous devons rentrer.

Le coucher est difficile, lorsque à 22h30,on peut encore rester assis au soleil au bord du fjord, on a pas vraiment envie de rentrer mais demain nous reprenons la route.

3 commentaires sur “Bergen

  1. Ha oui, il y a tant de fromages blancs ?

    Bon alors du coup j’espere que tu as bien regardé leur leur pour aller t’en chercher un !

    Le site des offices de tourismes n’ont dont pas menti… Il y a bien des maisons en Norvege !

    En tous cas, tu as bien fait de nous montrer la photo pour nous prouver qu’il y a la bas un yatch par habitant !

    Bon courage pour la suite !

  2. vous avez adopté un quatrième enfant? on dirait quand même un troll
    le café chaud dans un verre en glaçon ca donne quoi. bises

  3. Vous me manquez mes loulous que c’est dur de vous savoir si loin de moi je vous aime temps prenez bien soin de vous mes loulous vous aurez tellement de choses à me raconter bisous bisous mes anges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *