Repos à Constanta

L’arrivée au camping ne se fera pas sans peine… La sensibilité abdominale accrue fait ressortir chaque chaos de la route et les deux heures qui nous séparent de notre destination semblent s’étirer à l’infini.

Nous avions prévu une journée de repos mais y resterons finalement trois nuits. La plage est juste à côté, le camping est calme et les enfants se font des amis français avec lesquels ils passent leur temps lorsque nous ne sommes pas à barboter dans la mer noire.

Ce petit break forcé nous permet de recharger les batteries et les trois jours s’enchaînent rapidement.

Faisant nos courses dans un supermarché de la ville attenante, nous rencontrons un sympathique couple de français roulant en Dragstar et virago avec qui nous discutons un long moment, installés au frais entre les rayons surgelés du magasin.

Le lendemain, au moment de partir du camping, le gardien nous informe que l’eau utilisée pour les installations n’est pas potable car étant puisée proche de la mer, elle est salée.

N’ayant pas connaissance de ce point de détail au début de notre séjour, notre réserve d’eau est à sec…

Je me permets donc de déranger les français que nous avions rencontré la veille pour leur demander s’il savaient où nous pouvions remplir notre réservoir.

Quelques minutes après mon SMS, je recevais un appel pour nous inviter à remplir directement chez eux.

Ce plein s’accompagnera d’une boisson fraîche et d’une bonne heure de discussion à refaire le monde.

Malgré ce bon moment partagé, nous devons reprendre la route, la Bulgarie nous attend.

Nous atteignons la frontière bulgare rapidement. Et le passage sera tout aussi rapide. Dés que le douanier verra nos passeports français, il nous fera passer, sans davantage de contrôle, à côté de la file de voitures en nous souhaitant bon voyage.

Nous passons donc comme si nous avions des billets coupe file au parc Disney, devant les regards envieux des autres automobilistes qui n’avaient pas la même couleur de passeports.

3 commentaires sur “Repos à Constanta

  1. Bonjour à tous,
    Les kilomètres défilent et les souvenirs s’accumulent dans les rétroviseurs. Après avoir vidé les estomacs de tout le superflu et peut-être aussi un peu du stress accumulé par un aussi long périple et après avoir rechargé vos batteries sur le bord des plages de la mer Noire, vous revoilà déjà de retour en Occident. Vous allez pouvoir profiter des belles plages … de galets, des sites antiques et de la douceur du climat méditerranéen.
    J’espère que tout le monde a pu choisir sa destination au travers du voyage sinon il est temps de sortir du carnet de route pour laisser votre envie vous guider vers une destination surprise. Peut-être celle que les trois vampires des Carpates auront choisi !
    En tous les cas, belle continuation et merci pour l’ensemble des résumés de vos belles aventures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *