Bulgarie

Avant notre escale forcée à Constanta, il était prévu de mettre le cap sur la plage de Varna.

Cette plage est réputée pour être la plus belle des plages de la mer noire, selon les bulgares. Du moins, selon les bulgares habitant aux alentours.

Nous décidons donc de garder cet objectif initial plutôt que de couper par le centre du pays.

Les températures prenant de plus en plus d’ampleur, viennent nous conforter dans notre choix de suivre la côte autant que possible.

Nous arrivons donc à Varna en début de soirée après quelques heures de route passées sous la chaleur implacable du soleil Bulgare.

Non sans une certaine surprise, nous trouvons facilement une place de stationnement sur le parking de la plage et partons, serviettes a la main en direction de la fraîcheur de la mer tant désirée.

La plage est, effectivement, très belle mais aussi très touristique. Des emplacements payants et gratuits sont délimités, les terrasses des bars courent jusqu’à l’eau proposant chaises longues, parasols, service cocktail… Pour des prix n’ayant rien à envier aux plages du sud de la France.

Nos déambulations finissent par nous conduire à un bar restaurant où se prépare un concert. Nous profiterons donc de ce petit évènement pour passer une soirée à dîner tranquillement en bord de mer avec un groupe de reprises de vielles chansons blues rock américaines très agréable.

Après une nuit au calme d’un parking déserté, nous nous réveillons, stimulés par des bruits de moteurs.

Sortant de la caravane, nous nous apercevons que le parking est en train de se remplir et le temps que nous déjeunions, chaque centimètre carré disponible est comblé par des voitures, motos, scooters…

Sortir de notre emplacement nécessitera de décocher la caravane et de demander l’aide d’un sympathique Bulgare qui fera la circulation à l’entrée du parking pour nous permettre de nous extraire.

La suite de la traversée de Bulgarie se fera à travers les terres, sous un soleil de plomb, sans vent…

Nous croisons de nombreux champs de céréales. Ces régions de l’est de l’Europe sont réputées pour en être le « grenier à grain ». Il est donc intéressant de noter que tout du long de ces champs sont installées de petites pancartes indiquant que ces céréales sont génétiquement modifiées par de grands groupes, ici LG, là Pionneer…

Chacun en tirera les conclusions qu’il veut mais comme nous traversons le « grenier à grain » de l’Europe, ce sont ces céréales qui se retrouvent dans nos assiettes françaises.

La sécheresse et la chaleur de l’air nous forcent à faire un arrêt aux heures les plus chaudes pour nous abriter dans un complexe hôtelier et profiter de glaces et de boissons fraîches avant de reprendre notre chemin pour atteindre au plus vite la Grèce et ses côtes.

Nous quittons la Bulgarie en début de soirée, elle n’aura été qu’une étape sur notre trajet, la chaleur nous empêchant totalement de traîner ici ou là pour chercher d’autres lieux à visiter. Elle sera donc pour nous résumée à la plage de Varna ce qui est sans aucun doute bien trop réducteur.

1 commentaire sur “Bulgarie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *