Albanie

Au matin, nous reprenons la direction du port de lefkimmi puis le bateau vers igoumenitsa.

Nous ne sommes pas très loins de la frontière et quittons la Grèce pour découvrir l’Albanie.

Un couple d’allemands que nous avions rencontré au dernier camping nous avait conseillé de passer par le nord de l’Albanie, dans les montagnes. Cependant, voulant arriver assez vite en Croatie, nous avons préféré longer la côte.

C’était sans doute une erreur. De l’Albanie, nous n’aurons vu que des routes très fréquentées, avec de nombreux bouchons.

Nous ne voyons pas grand chose de plus que quelques champs de blé, des maisons détruites ou jamais terminées et des déchets un peu partout.

Les villages que nous traversons font penser à certains décors de films de guerre où les habitants survivent dans des ruines de béton.

Au milieu de ces villages, se dressent ici et là, de grands complexes hôteliers extrêmement luxueux avec dorures aux grilles, vigiles, fontaines et sculptures…

Peut être y a t’il à ces endroits quelque attrait touristique qui nous échappe mais sur le moment nous ne voyons pas vraiment quel pourrait être l’intérêt de venir passer ses vacances dans ces hôtels au milieu de rien.

Et dans ce décor de délabrement, se baladent de magnifiques véhicules… Nous croisons un nombre incalculable de BMW ou d’audi rutilantes, largement retouchées et modifiées.

Les magasins de jantes, pièces tuning, stations de lavage se trouvent à tous les coins de rue.

En ce qui concerne la conduite des ces véhicules, je ne crois pas avoir trouvé de conducteur plus énervé ailleurs au cours de notre voyage.

Dans les bouchons, nous sommes doublés par la gauche et la droite en même temps, peu importe si un véhicule arrive en face, tout le monde se pousse et se croise à 4 sur une route départementale. Chaque seconde perdue donne le droit à des coups de klaxon et de grands gestes énervés.

Il m’arrive même d’être doublé pendant que je double…

A l’arrêt dans les bouchons, nous ne comptons plus les conducteurs jetant leurs bouteilles vides, poubelles, et autres emballages par la fenêtre.

Le soir, nous dormons sur un parking TIR et au matin nous laissons le véhicule à des jeunes qui gèrent une station de lavage. Après 3 mois de route, les couleurs deviennent difficilement discernables sous la couche de poussière.

Un des produits qu’ils utilisent dissout à certains endroits la peinture rouge… Mais Dans l’ensemble, c’est plus propre qu’avant.

Une heure plus tard nous quittons l’Albanie et entrons au Monténégro.

Que retenir de cette traversée… Nous avons certainement raté de beaux paysages et nous aurions sans doute dû passer par les montagnes. Nous aurions, ainsi, évité les routes principales et trouvé des régions plus calmes. Ce sera à méditer pour une future traversée.

2 commentaires sur “Albanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *