Quelques jours au nord… De la Sicile…

Nous découvrons notre nouveau camping.

Beaucoup de place, une plage de galets, une grande piscine et surtout… Très peu de moustiques…

Nous devions passer 3 ou 4 jours dans le précédent et autant dans celui ci. Ayant écourté notre premier séjour, nous nous retrouvons avec une petite semaine devant nous pour profiter du calme de ce lieu et de ses environs.

Nous commençons naturellement par nous précipiter à la plage, pressés d’explorer les fonds marins de cette régions. Nous faisons chacun quelques brasses, quelques explorations, jusqu’à ce que nous tombions nez à nez avec une méduse…

Elle n’était pas bien grosse, tout juste la taille d’une belle orange, mais cela suffira à Charlie pour récolter quelques piqûres semblables à des piqûres d’orties au niveau du poignet.

Après l’avoir capturée grâce à un sac en toile, et l’avoir suffisamment observée de près, nous la laissons continuer son chemin et nous reprenons le notre vers la terre ferme.

Cette rencontre, bien qu’intéressante, nous fera par la suite, certainement préférer la piscine aux excursions marines.

Nous profitons ensuite d’une soirée au calme d’une petite brise privée de moustiques. L’air frais vient atténuer le rayonnement de chaleur venant du sol bétonné de notre emplacement et nous offre une soirée très agréable.

Après une nuit calme et reposante, malgré le passage de quelques trains sur la ligne de chemin de fer toute proche, nous partons visiter la ville de Cefalu.

Cette ville nous a été présentée, par des camping caristes Suisses avec qui nous avons discutés, comme le « St tropez de la Sicile » avec de nombreux yachts et commerces de luxe.

Cela ne stimule par notre envie de visite… Mais étant à côté nous partons tout de même.

Garés à bonne distance, avec les bus de touristes, nous gagnons la ville à pieds et découvrons une magnifique ville piétonne avec de belles rues pavées,de petits ports et de belles plages dont la couleur du sable se dissimule timidement derrière une marrée de parasols blancs et bleus.

Le tour de la ville est rapide, le temps de déguster une cassata et nous retournons au camping pour profiter de la piscine pour terminer l’après midi.

Cette journée s’achève, et entraîne avec elle la fin de la neuvième année d’elioth.

Le jour se lève donc de bonne heure le matin suivant…

Elioth attend son jour d’anniversaire avec impatience. Il décide du programme de la journée et nous partons donc tous à la piscine après le petit déjeuner.

En début d’après midi, nous proposons d’aller faire un tour à l’intérieur des terres pour se balader un petit peu.

Mais nous n’y allons pas pour rien. Jenna avait repéré sur internet une activité surprise, parfaite pour cette journée…

Après une petite heure de route, nous arrivons à une immense forêt et y rejoignons le plus grand accrobranche de l’île.

Nous y passerons un superbe après midi, profitant de la fraîcheur de la forêt pour nous reposer tandis que les enfants crapahutent dans les cables, passant d’un arbre à l’autre et glissant de long d’immenses tyroliennes.

Une fois de retour, la journée se terminera par le gâteau des 10 ans, les cadeaux et un rare et un fugace bisou de remerciement fraternel.

Nous passerons ensuite quelques jours à profiter de la piscine et du calme du camping, les enfants faisant chaque jour de bons progrès en natation.

Nous visitons assez peu la Sicile finalement. La fatigue de la fin du séjour commence à se faire sentir et nous n’avons d’envie que pour le repos et le calme. Les ruines et petits villages typiques commencent à perdre un peu d’intérêt en ces dernières semaines de voyages. Nous commençons à penser à rentrer, au travail qui va reprendre. Nous ne savons toujours pas à quel poste nous serons affectés… Ces pensées viennent altérer depuis quelques jours le plaisir de la découverte.

Après 5 mois de voyage et bientôt 30000 kilomètres, nous commençons à avoir envie de rentrer…

Malgré tout, nous ne pouvons pas quitter la Sicile sans passer par Palerme !

Déjà, parceque c’est de là que nous prendrons le bateau pour Rome… Et puis nous voulons tout de même découvrir ses ruelles et ses marchés.

Nous prenons donc une journée pour nous promener à Palerme.

Nous y découvrons de magnifiques marchés, y mangeons de délicieux arancini, nous trouvons des fruits, les légumes, des tissus… Les ruelles sont telles des cornes d’abondance débordant de délices et de couleurs. Nous trouverons le midi un petit restaurant proposant d’appétissantes barquettes de lasagnes à emporter. Nous les mangerons sur place, ce qui fera, par magie, doubler leur prix…

Malgré cela, la propreté de la ville vient nettement atténuer l’émerveillement. Partout des détritus jonchent le sol et viennent contrebalancer les délicates odeurs du marché.

Nous profitons de notre passage à Palerme pour aller au port et prendre des renseignements sur les traversées vers Rome.

Fidèles à notre organisation légendaire, nous apprenons qu’il n’y a qu’un seul départ par semaine pour Rome et qu’il a eu lieu la veille…

Nous optons donc pour une traversée vers Naples qui aura lieu dés le lendemain.

Dix heures de traversée de nuit, nous réservons donc avec une cabine.

Demain soir nous embarquerons et après demain matin nous serons à Rome, enfin, à Naples… Donc pas loin de Rome, on s’en sort bien.

Nous rentrons ensuite au camping pour notre dernière nuit sicilienne.

Afin de fêter notre départ, nous nous offrons un repas au restaurant du camping où nous paierons, en plus de plats de mauvaise qualité, une taxe surprise pour avoir utilisé les couverts de plus de 10 euros… Nous aurions du nous abstenir…

Le départ du camping est fait pour midi. Nous partons en direction du supermarché Auchan de Palerme où nous achetons de quoi manger pour ce midi et ce soir à bord du bateau.

Le départ n’ayant lieu qu’à 20 h, nous en profitons pour aller faire un bowling en attendant puis embarquons dés 18h.

Ainsi s’achève notre aventure en Sicile, sur une note un peu mitigée due à la saleté, à la sensation de se faire arnaquer partout et peu être aussi à notre envie de se rapprocher un peu de la France…

Demain nous serons à Rome ou nous retournerons avec hâte pour y retrouver quelques membres de la famille de Jenna se trouvant par hasard en vacances là-bas au moment où nous y passerons.

Ce sera aussi, sans doute, l’occasion de retourner y déguster une petite glace….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *