Un dernier mot

Comment conclure une pareille expérience ? 

Nous sommes rentrés depuis quelques jours maintenant et tout le monde nous demande ce que nous avons préféré, comment se passe notre retour à la vie réelle… 

Mais nous ne savons pas répondre à cela. Tout ce que nous avons traversé nous a apporté quelque chose d’enrichissant.

Et il n’y a rien que nous n’avons pas apprécié, du moins, avec un peu de recul…

Nous n’éprouvons pas de difficultés pour le retour à la vie réelle car nous ne l’avons jamais vraiment quittée. Sur une telle durée, il est impossible de fuir sa réalité comme on le fait pendant des vacances de quelques semaines. Ici, il faut amener sa réalité avec soi et la faire coexister avec le voyage pour tenter de la magnifier.

Nous ne pouvons pas parler de ce voyage comme d’une expérience unique, de la même manière qu’on pourrait le faire si l’on parlait de vacances d’une semaine dans une ville en particulier. 

C’est six mois de notre vie. Nous avons rencontré des gens avec lesquels nous avons échangé de vraies émotions. Tout cela ne peut pas être rangé comme un simple souvenir de voyage. 

Nous avons vécu sur la route… Avec parfois aucun autre objectif que celui de rouler, puis se perdre un peu, trouver un bivouac, laisser la bonne fortune décider de la suite. 

Nous avons appris tellement de choses, nous avons tellement reçu et j’espère que nous avons su laisser un peu de nous quelque part au bout du monde. 

Juste après notre retour nous nous sommes sentis perdus, comme si nous n’étions partis que quelques jours. Incapables d’expliquer ou de raconter quoi que ce soit. C’était très étrange mais en même temps, qui est capable de raconter les six derniers mois de sa vie ? 

Alors, notre discours s’est un peu formalisé, nous racontons certaines expériences amusantes ou angoissantes mais ça ne peut résumer ce que nous avons vécu.

 Nous avons l’impression d’avoir passé toute une vie sur ces routes et chaque personne rencontrée, même brièvement, reste désormais en nous comme le ferait un ami précieux.

Je ne sais pas si nous repartirons un jour pour un tel périple. Pour le moment en tout cas, l’envie ne s’en fait pas sentir. Nous avons compris en étant à l’autre bout du monde que ce n’était pas le paysage autour de nous qui rendait la vie palpitante mais plutôt ce que nous décidons d’en faire. Nous pouvons nous ennuyer perdus en Mongolie et vivre de grandes aventures au coin de notre rue, il faut juste autoriser l’imprévu à venir frapper à notre porte malgré les fragiles rouage de notre parfaite organisation quotidienne. 

Nous arrivons plus facilement à nous ouvrir à l’inconnu à quelques milliers de kilomètres qu’à côté de chez soi!

Depuis quand n’avons nous pas rencontré de nouvelles personnes ? Depuis quand ne sommes nous pas allés voir notre voisin pour proposer ou recevoir de l’aide et partager quelque chose de nouveau ? 

Si pour moi l’essence d’un voyage c’est aller à la rencontre des gens, découvrir d’autres cultures, d’autres façons de penser, alors je crois que le voyage est possible à côté de chez soi tant qu’on s’efforce d’essayer de rencontrer et de comprendre les personnes qui nous entourent.

Voyager c’est s’ouvrir au monde et cela commence par éteindre la télévision et sortir se faire sa propre idée sur ce (ou ceux) qu’il y a autour de nous. 

Je ne sais pas comment conclure ce voyage, et je crois que c’est simplement parce qu’il n’est pas vraiment fini…

6 commentaires sur “Un dernier mot

  1. Bonjour,
    J’ai suivi votre superbe et fabuleux voyage avec beaucoup d’intérêt, passionnément toujours dans l’attente des jours suivants. Vous m’avez fait beaucoup rêver. Les photos et les récits sont aussi sensationnels. Quelle belle aventure, quelle richesse pour les enfants. Un grand mercià vous.
    Zaza (amis de Nono et Véro)

  2. Salut la petite famille adorable
    Nous on vous demande pas comme c le retour 😂 mais seulement si on peut venir prendre un café avec vous ! Hehehé.trop bon souvenir de l’anniversaire de jenaa …. avec vous tous manu et cathy .trop fort vous êtes .

    Nous sommes actuellement à Caen et Fx 2 jours de retour à Granville .

    1. Voilà c est fini….enfin pas tout à fait ,les souvenirs seront toujours dans votre tête… on a suivi avec intérêt votre périple, pressés chaque soir de vous retrouver et vivre vos aventures toujours avec la même émotion que vous avez su nous faire partager… bravo d avoir oser faire cela … les enfants garderont ces images à jamais ,… la vie quotidienne va reprendre bientôt..enfin vous avez toujours le choix d atteler la caravane au 4×4 et d aller au devant des voisins ….!!!contents tout de même de vous sentir à proximité, et merci …Véro et papa….non un GRAND MERCI

  3. Vivement qu’on se revoit à l’école pour que vous nous racontiez tout ce que vous avez fait !
    A bientôt
    Mila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *